Comment bien changer de mutuelle ?

A certains moments, plus précisément à l’anniversaire de la signature de votre contrat de mutuelle santé, vous devez renouveler votre adhésion à votre mutuelle. Vous pourriez profiter de la même occasion pour changer de niveau de garanties par exemple, mais sachez qu’il est également possible de changer de mutuelle. Retrouvez dans cet article ce qu’il faut savoir sur le changement de mutuelle.

A quel moment changer de mutuelle ?

Généralement, la plupart des contrats de mutuelles santé prennent fin et se renouvellent autour du 1er janvier de chaque année. Mais il arrive également que cela soit à n’importe quel moment de l’année, au moment de l’anniversaire du contrat. Dans tous les cas, il faut respecter ces délais de résiliation. En effet, votre intention de changer de mutuelle doit être informée à votre mutuelle actuelle, et pas au dernier moment. Généralement, au moins deux mois à l’avance sont nécessaires pour l’annoncer, sinon votre mutuelle ou votre assureur reconduira encore votre contrat pour un an avant de l’arrêter, et ce serait plus difficile à ce moment-là de changer. Dans certains cas, ce délai requis peut être supérieur à deux mois, selon ce que vous avez convenu et signé dans votre contrat avec votre mutuelle.

Mais vous ne devez pas tellement vous en faire pour ces délais, parce que normalement, votre mutuelle se doit de vous avertir par courrier de l’échéance de votre contrat, afin de vous permettre de résilier au bon moment.

changer de mutuelle

changer de mutuelle

Résilier votre contrat avant la date d’anniversaire, est-ce possible ?

En effet, le contrat de mutuelle santé pourrait être plus souple, dans le sens où il existe quand même des situations particulières qui vous permettent de résilier votre contrat à tout moment. Si vous changez d’adresse, si vous nous mariez ou si vous vous pacsez et que vous changiez de régime matrimonial par exemple, l’une ou l’autre pourrait être une raison valable pour changer de mutuelle santé. En outre, partir en retraite ou cesser définitivement votre activité professionnelle sont des motifs suffisants pour changer de mutuelle. Enfin, il arrive également que vous ayez changé de métier et que l’entreprise vous oblige à vous souscrire à la mutuelle collective. Dans ce cas, il est possible de demander une résiliation anticipée dans les 3 mois qui suivent ce changement dans votre vie professionnelle. Normalement, votre contrat sera résilié dans un délai d’environ un mois après réception de cette notification. Mais dans la plupart des cas, vous avez à payer une prime du fait de la rupture du contrat avant son terme.

Dans des cas pas très fréquents, il arrive que votre cotisation augmente de manière dite abusive, sans raison particulière. Cela peut être une raison légitime pour vouloir changer de mutuelle, mais c’est parfois plus difficile de résilier à ce moment-là.

Trouver la bonne mutuelle avant de résilier

Il est fortement recommandé de trouver d’abord une bonne mutuelle, avant de résilier votre contrat, sinon vous allez vous trouver sans autre protection que celle versée par la Sécurité Sociale, qui ne couvre jamais assez vos dépenses réelles de santé.

Pour cela, il faut faire le point sur vos besoins en matière de santé, afin de trouver la meilleure mutuelle avec un bon rapport qualité/prix, et qui soit vraiment adaptée à vos besoins. Le meilleur moyen d’y parvenir avec efficacité, et de recourir aux comparateurs de mutuelles santé que vous trouverez sans difficulté sur Internet. Portez notamment votre attention sur les niveaux de prise en charge, ainsi que le prix associé. Ne minimisez pas la prise en charge en cas d’hospitalisation pour éviter une facture trop lourde, si jamais cela arrive. En effet, une hospitalisation, parfois imprévue, pourrait même entraîner une perte de revenus en fonction de la durée de votre arrêt de travail, ce qui serait devenue une situation très difficile à traverser, si jamais vous n’êtes pas couvert par votre mutuelle.

Une fois que votre changement de mutuelle santé devient effectif, c’est généralement cette dernière qui se charge d’avertir votre Assurance Maladie, sauf si vous avez souscrit plusieurs contrats de complémentaire santé.

Dans ce cas, vous devez vous-même prévenir votre Sécurité Sociale de l’identité de votre complémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *